Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 10:30

 

Jean-Claude Fignolé a demandé à Mica d'évaluer la situation de la commune des Abricots après le passage de Sandy. 

 les-vieux-16.jpg

Voici son message après 4 jours de dégâts. 

A la lecture de ce message, vous comprendrez que notre budget "urgence" a déjà était entamé car M. Verdier , une personne agée a perdu son jardin. Il y en aura d'autres alors tous vos dons seront les bienvenus. Vos reçus pour vos impôts 2013  vous seront envoyés en fin d'année. Je vous rapelle le numéro de VSF banque postale: 1129780 L Marseille . Merci d'avance

 

J'essaie depuis hier d'estimer les dégâts qui sont importants mais j'attends encore un peu, sachant que d'habitude on grossit les choses. Cependant je peux  dire que ce "temps" comme on l'appelle ici, je n'en ai jamais vu de pareil depuis que je suis aux Abricots. Depuis mardi matin vers 9 heures, il a commencé à pleuvoir, jusqu'à aujourd'hui pratiquement sans arrêt avec des éclaircies de quinze minutes durant lesquelles même le soleil apparaît. Même ce soir pendant une demi-heure, nous avons eu un beau coucher de soleil, mais le vent continue à souffler rudement  en ce moment même et la pluie fait son entrée brusquement, comme si Sandy voulait nous faire comprendre qu'elle est encore là avec son ventre gonflé d'eau. La mer était déchaînée mais elle s'est calmée un peu aujourd'hui. Elle a amplement franchi la digue et on me dit que le village est rempli d'eau, mais je ne crois pas qu’il n’y ait jamais eu durant ces quatre jours un grand danger d'inondation réelle. Depuis mercredi le vent n'arrête pas de souffler dans toutes les directions, un vent très très fort avec des poussées très violentes mais j'en ai vu de plus fortes déjà. Une grosse branche d'acajou est tombée derrière la voiture. Par endroit, des arbres se sont écroulés. Pas de mort, pas de maison "écrasée". Sauf une de nos écoles des mornes à Chrétien dont plusieurs tôles se sont envolées, mais ce ne sera pas la première fois que cela arrive.

 

 

Je viens de parler à Jean-Panel qui me dit que "pour parler sans passion" il estime que 60% qui pourrait devenir 70% éventuellement de jardins rasés, cela veut dire les bananiers surtout ceux avec régimes sont par terre (entre autre il n'y aurait pas un bananier qui ne soit pas déchiré ou tombé dans le petit jardin que la famille de Bégeas maintient sur ma terre de la plage où il y a nos dépôts). Les tiges grimpantes et feuillues des ignames sont cassées et dans ce cas il n'y aura pas de tubercules comestibles pour ces ignames en décembre. Il paraît que même des jardins de manioc ont été "déchoukés". Il y avait encore des véritables sur les arbres pour durer encore quelques jours, tous ces fruits sont tombés ou ont été "fouettés" par le vent. Gardons toujours en tête les 60% ou 70% mentionnés au début de ce message.

 

 

La pluie était continue, mais n'est pas tombée en trombe, il n'a pas plu des cordes, c'était une pluie régulière qui tombait tout le temps. En ce moment, il y a une ondée qui dure cinq, dix ou quinze minutes, et qui s'arrête avec des éclaircies qui durent à peu près les mêmes minutes.  Le vent gronde  avec des poussées toujours très violentes, mais je crois que c'est la fin. La baie est encore rouge de boue, assez loin dépassant largement les limites des promontoires. La mer est encore mauvaise et aucun canot  ne s'est aventuré dehors aujourd'hui.

 

 

Je crois sincèrement que nous allons avoir faim. Au marché de lundi il y aura sûrement beaucoup de produits puisque il y en a tant qu'on va ramasser par terre, et cela donnera l'impression qu'il n'y aura eu aucuns dégâts, mais on pourra expliquer cette abondance par la quantité de bananiers et de véritables qui sont tombés. Ce sera difficile de faire une évaluation. Ce n'est que dans deux semaines qu'un estimé réel pourra être fait. Mais tout le monde va être victime de pénurie, il n'y a aucun doute là-dessus.

La route est très mauvaise évidemment. Les Travaux Publics ont dit qu'ils allaient venir pour passer la main, mais jusqu'à présent on ne les a pas vus arriver. Par contre des motos et une voiture de médecins du monde venue chercher un employé sont entrés dans le village des Abricots.

Amicalement à tous

Mica

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Contacts