Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 17:11

Bonjour à tous


Le Centre de Sciences Expérimentales marche bien et je crois que M. Whitney serait content de voir ce qui s'y passe.

Nous avons eu des contacts avec la Fondation DEFI (française) qui prône la méthode de La Main à la Pâte et ils nous ont donné une petite bibliothèque et du matériel pour les expériences. Ils sont revenus il y a environ un mois et ont assisté à des séances de trois professeurs. Un professeur de l’école Sanel Michel de Déjeume, l'une des onze écoles des mornes, est venu avec ses élèves pour faire sa séance dans le Centre de science qui était excellente.  Marie, la jeune française qui est en rédaction de thèse et qui nous aide particulièrement pour les sciences,  va trois fois par semaine à Déjeume pour former les professeurs de Sciences. Cela a donné d'excellents résultats.

En plus de toutes les sessions qui se tiennent dans le centre, nous avons un tableau numérique avec projecteur installé par Haïti-Futur. C'est un tableau interactif et les élèves et le prof manipulent un stylet électronique sur le tableau. C'est un grand succès.

Deux fois par semaine nous avons des projections de films grâce à Claire, une voisine amie qui vient parfois nous aider. En fait le centre est bien occupé. Un seul problème c'est que les chaises que nous avions achetées étaient trop délicates et nous avons dû acheter des chaises faites localement qui sont bien plus solides.

Dans la bâtisse de sciences, nous avons aussi le centre d'informatique qui a bien fonctionné pendant deux ans, avec l'aide quasi-bénévole de Nicolas qui nous quitte à la fin de ce mois. Ce centre marche bien et les élèves sont formés douze à la fois durant toute la matinée.  Les profs des mornes qui le désirent viennent le samedi matin jusqu'à 14h heures. Avec le départ de Nicolas, nous avons maintenant besoin d'un informaticien et il faudrait penser à son salaire et à celui de deux assistants. Pour nous ce centre d'informatique a une importance capitale pour les élèves et les enseignants.

Toujours dans cette même bâtisse,  l'infirmerie fonctionne avec une infirmière pour soigner les élèves malades. Un médecin, Dr. Amos Polycarpe, vient tous les mardis matins pour des rendez-vous que l'infirmière a préparés pour des cas sérieux.
Je salue toute l'équipe de Vêtements sans Frontière  en les remerciant tous de tout le travail qu'ils ne se lassent pas de faire pour nous aider.

Mica De Verteuil.

Partager cet article
Repost0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 11:32

Chers amis,

Nous venons de recevoir un appel urgent de Mica , notre responsable au village des Abricots en Haïti, Présidente de la Fondation Paradis des Indiens, pour parrainer au moins 5 élèves en secondaire. Etant donné que nous en parrainons  15  dont un étudiant en médecine qui, à lui seul a besoin d' un montant correspondant à18 parrainages, si vous nous aidez pas nous serons obligés de refuser cette aide aux élèves, même brillants. Nous comptons sur vous pour les prendre en charge, moyennant 240€ par an dont 65 %¨du montant que vous nous enverrez sera déductible de vos impôts (Restera à votre charge 84 € )

Si cette somme vous paraît trop élevée, vous pouvez à plusieurs y arriver.

Chèque au nom de Vêtements sans frontière ,5 résidence Anjou, 13400 Aubagne,  avec derrière la mention "pour   un parrainage "

Je vous remercie d’avance  pour eux.

Marie Madeleine

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 15:14

Comment ne pas voir venir  la révolte en Haïti   quand on apprend que les prix ont augmentés de  50% depuis Juillet.. Haïti est un des trois pays dans les Amériques où la famine règne.

Pays de catastrophe. Je ne reviendrais pas sur le tremblement de terre qui est toujours d’actualité pour  ceux qui vivent encore sous les tentes (300.000 personnes)

Alors que l’année 2011-12 avait déjà connu  une mauvaise récolte et une baisse importante de la production, en mai et juin 2012 ,  a suivi une  période de sécheresse  puis  fin Août 2012 ce fut  l'ouragan Isaac  qui en dévastant les cultures à travers Haïti  avait fait qu'il n'y avait  plus de produits alimentaires sur les marchés. Le village des Abricots avait  eu moins de dégâts que les autres régions et les photos des jardins présentées lors de l’AG nous montraient de belles cultures prometteuses. Depuis que le cyclone Sandy est passé, il ne reste rien.   .

 L'état d'Haïti est considéré comme «extrêmement alarmant», avec 57% de la population sous-alimentée et 18,9% des enfants de moins de 5 ans trop petits en podis et taille pour les normes de l’OMS, et un  taux de mortalité de 16,5% dans ce groupe 

En 2008, les  prix  avaient  engendré des émeutes à travers le monde, notamment en Haïti.Les Haïtiens  préviennent  par des slogans et des manifestations  qu’ils n’en peuvent plus  

 Haïti est devenu dépendant des importations, Le riz importé est moins cher que celui récolté ! La production de maïs,de poulet, le porc et le sucre en Haïti ont tous chuté abruptement au cours des 20 dernières années, écrasée par les importations. En quelques années, un pays qui avait produit plus de 80% du riz qu'il consommait, se trouve  à importer  plus de 80% de ses besoins . Ces importations, souvent déjà subventionnées bénéficient en plus, cadeau des gouvernements successifs haitiens de  seulement 3% de frais de douanes, alors que dans les Caraïbes ils varient entre  20 et 26 %, afin de  protéger les producteurs  locaux et leur travail. 

  Le gouvernement haïtien  en 2012, a alloué un budget national d’à peine 6% pour cette branche qui emploie plus de 50% de la population active en Haïti 

L'absence généralisée  de moyens de séchage , transformation, stockage, de distribution ou transport signifie qu'à un moment donné  20-40% des récoltes seront perdues avant d'atteindre le marché. VSF  a acheté dés le début de son action (1996) sur le village des Abricots trois 3 silos à grains, afin de lutter contre ce problème de destruction des semences par les rats . Il en faudrait des milliers à travers le pays.

 

Que dire des dépenses étrangères d'aide au développement car elles ont été  encore pire, avec pour l'agriculture un total sur  cinq années (qui se terminaient  en 2005), d' un misérable 2,5%  alors que la Banque mondiale, disait que  c’était "de loin l'activité la plus importante sociale et économique en Haïti. "

Il ne faudrait pas que  l'agriculture nécessaire pour nourrir  la population d’Haïti  se transforme en  une agriculture pour biocarburants, (jatropha, Voir sur youtube, le villages des suicidés plus de 1000 cette année

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=s4Ko-tmDHiU#!) ou avec des cultures venant de graines contenant des OGM,  qui rendent stériles les sols )

 Avoir de l'argent, en travaillant sans cesse, pour les autres,  pour pouvoir acheter, en dollars les produits alimentaires importés, en quantité misérable est complètement absurde ? Arbres à pain contre biocarburants ? Sauf que l’un ne permet pas de  nourrir l'autre!   Les travailleurs pauvres resteront pauvres et ils  auront le droit  de mourir de faim. Et quand les pauvres ne seront plus là pour faire rouler NOS voitures ?

Mais comment investir quand  les  microcrédits nécessaires pour acheter des houes, des semences,  ou autre matériel  peut aller jusqu’à 50%

Le peu de terre que, possède près d' un million d’ Haïtiens se trouve sous forme de petites parcelles souvent dispersées,  elles-mêmes appartenant à plusieurs propriétaires ce qui les oblige à des heures de trajets  et à de pauvres rendements.

La  persévérance des petits agriculteurs haïtiens qui continuent de planter sur n’importe quel terrain plus ou moins en pente, dans des coins incroyables est à respecter. Il faut aussi penser  et c'est  énorme, à une perte d' arbres (couverture forestière2%) et de végétation, de 37 millions de tonnes de terre arable, soit l'équivalent de 12.000 hectares de terres arables, /an .Tout va à la mer qui se  colore  en brun foncé

  . .

 Dans la vallée de Caracol : A lire sur   http://www.ayitikaleje.org/11_7_fr

  sur les riches terres agricoles, dans le nord d'Haïti , trois cents agriculteurs ont perdu leurs terres et leurs moyens de subsistance Avec une hâte indécente, Bill Clinton qui  n'avait même pas pris la peine de faire l'évaluation de l'impact environnemental a réussi, pour des salaires de misère , à  faire construire un gigantesque  complexe d’assemblage de 178m $ en usine. Cette baie, qui abrite une des dernières forêts de mangrove, ainsi que le  récif corallien le plus long  du pays, a fait l’objet de nombreuses études internationales et fait partie de plusieurs projets  pour  placer  cette zone sous protection, selon des documents disponibles et ouverts au public

 

Rappel: Le pire épisode qu’à connu  les zones rurales en Haïti depuis l'indépendance est  du à l’USAID en Haïti et a son le programme d'éradication  du cochon noir  au début des années 1980, afin de prévenir  une éventuelle  épidémie de peste porcine africaine, alors qu’il n’y avait aucun cas,  l'industrie porcine américaine c’est ainsi développer 

 

 

 

 Quand est-ce que  les organisations de solidarités se mettront au service des pays et non pas  prendre des décisions  à leur place. Elles veulent  aider alors  actions et  budgets prévisionnels doivent être programmé  avec eux,et  répondre à leur besoins non aux notres!  

 

 Nous demandons à nos étudiants de devenir les  acteurs dans la reconstruction de leur pays, mais  après plus de 200 ans de gestion basée sur la corruption, de dilapidation, de prédation de l’Etat  ils devront se battre pour trouver  leur place, mais avec l'éducation il faut garder espoir, ils sont bien ces jeunes. 

Bon courage à toute cette jeunesse qui aspire à ce qu’ont nos enfants.

MMadeleine

   

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 14:17

Après Gamaêl Laguerre, Neslé Bien Aimé voila Ménus Corrioland nouvellement diplômé de l'école normale publique de Marfranc. . Haïti manque d'instituteurs et d'écoles publiques puisque je vous rappelle que les écoles sont presque toutes privées et qui dit privé dit payantes- sauf pour celles dont s'occupent la Fondation Paradis des Indiens dont les trois de VSF-

 

Merci à tous les parrains et marraines qui contribuent à ces réussites et aux donateurs qui nous permettent de

" joindre les deux bouts " concernant cette aide, malheureusement insuffisante aux élèves déjà parrainés. Notre succès s’est transformé en drame car presque tous maintenant veulent faire des études, refusant le modèle de vie de leurs parents. Nos finances ne suivent pas .Trop d’élèves pas assez de parrainages et une impossibilité pour VSF de prendre en charge un deuxième universitaire car ces frais correspondent à 1/7 ième de notre budget de l'année  .

  Lettre d’un nouveau diplômé pour sa marraine

 Lettre-de-Nesle-Bien-aime.jpg

......., Je vous rappelle que les 22 et 23 septembre lors de la fête de la Paix à Aubagne,vous êtes invités aux diverses courses pour la Paix et au concert de "Grand corps malade"  vous trouverez VSF au stand "crêpes" dans le village associatif à partir de 16 h le samedi. renseignements sur le site de la ville d'AubagneMes amitiés à tous .

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 11:17

AMona-2-web.jpgCe que je redoutais est arrivé. Les gens de Port au Prince ont fuit le choléra comme lors du tremblement de terre en revenant au village, mais cette fois-ci,  ils transportaient avec eux le virus cholérique .

 A lors que Mica pensait avoir sauvé le fils en arrivant à l'hôpital de Jérémie aussi vite que possible, nous avons appris que non seulement Onel n'avait pas pu être sauvé mais que sa mère, notre Mona avait elle aussi été victime du choléra. Combien de morts encore dans ce petit coin de l'île? Le maire pense qu'il y en a 20 par jour, dans les mornes. ? Mais personne ne le sait exactement. L’état civile est inexistant et si vous n' êtes pas baptisés, vous ne possédez pas de papiers officiels  prouvant votre existence.fils-de-Monaw Le problème, pour les électeurs et  pour les élèves  qui veulent entrer en secondaire est de retrouver ces « baptistaires » ou tout au moins ce qu’il en reste car ils sont très  souvent mangés par les vers, et, une fois dépliés, ressemblent à une jolie dentelle. 

 

Il suffit de lire les articles concernant le traitement des fosses septiques des onusiens pour être scandalisés. Ils déversaient le contenu de leurs  fosses directement dans le fleuve Artibonite. Ce feuve avant était un fleuve de  vie, il s'est transformé aujourd’hui en un fleuve de mort . Il irrigue les rizières et les champs , sert de réserve d'eau pour tout ,  la cuisson des aliments, la lessive, et aussi de boissons pour les animaux quand ce n'est pas de boissons pour les humains. Tout le monde vient s'y baigner. 

 

 Un tel manque de responsabilité aussi flagrant de la part de l'ONU est incompréhensible. Ils sont là- sous disant-  pour la  sécurité des gens.

On peut donc comprendre le désir de tous les haïtiens de voire disparaître tous les Onusiens  de leur pays.

 Je vous joins  aussi le compte rendu del'AG du 3 -12-2010

 

Passez tous de très bonnes fêtes de fin d'année.

Amicalemenrt 

Marie-Madeleine  

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 20:03

Dimanche soir 7 novembre, Mica arrivait pour une visite éclaire d’un jour. J'étais absente depuis un mois et c’est en lisant ce soir là mes mails qu’un message d'un adhérent m'apprenait le décès de Jacqueline Jacqueline.jpgcette amie courageuse, adhérente-donatrice de plusieurs association - dont VSF-. Femme au grand cœur, dynamique, j'avais parlé avec elle la veille de mon départ et je n’arrivais plus à la contacter. Hélas! Je sais pourquoi maintenant. Cette disparition m’a bouleversée, comme elle a bouleversée beaucoup d’amis.

Nous pensons tous à son ami, sa famille, et nous leur offrons toutes nos condoléances.

 

  Mica-et-M-Cotto

 

 

Quant à Mica, invitée à Laval par Dr Bouron pour témoigner de l’action de son l’association "St Vincent de Paul"qui pendant plus de 20 ans, a travaillé dans le village les Abricots, elle nous a fait le plaisir de faire un détour par Aubagne, malgré la fatigue que cela représentait.

Lundi toute la journée, de nombreux amis sont venus rencontrer Mica, et c'est avec joie que nous  avons revu non seulement des adhérents, mais aussi des bénévoles dMica-Reine-et-sa-famille.jpge l'association Saint-Vincent qui ont travaillé aux Abricots il y a quelques années, jeunes filles à l'époque ou je les ai connues en Haïti, elles sont maintenant mères de famille, et sont venues avec leurs bébés. Que du bonheurMica-Sylvettes-et-ses-fille.jpg!.

 

Mardi matin, avant son départ, Mica notre responsable haïtienne a pu rencontrer Re¦üception-de-Mica--nov201M le Maire, l’équipe du collectif, journalistes et photographes. Elle s’est désolée de n’avoir que des mauvaises nouvelles «  puisque le cyclone est passé juste sur le village et ses alentours".  Il y a un mois je vous faisais savoir que les jardins allaient pouvoir nourrir tous les rescapés. Hélas, il ne reste plus grand-chose de ceux-Petit-cadeau-du-Maireci sauf les plants qui ont été déplacé en urgence afin

 

d 'être protégés . Les arbres fruitiers ont perdu leurs fruits, les bananiers qui n'ont pas  

bananiers.jpgbeaucoup de racines ont été couchés, les toits des maisons se sont en partie envolés. Par contre il n'y a pas eu de victimes parmi la population et le bétail. Mica nous a rappelé que les aides promises pour Haïti sont toujours attendues.  Et je me révolte en entendant que l’ONU demande des moyens financiers pour lutter contre le choléra. Où est passé l’argent ? la maladie fait des victimes en nombre plants-copie-1.jpgimpressionnant. Le choléra est arrivé dans le plus grand bidon- ville de Port au Prince. Cité-Soleil. Lieu des plus insalubres, ou vivent tous les désillusionnés des campagnes ( 500 000 en 2005) venus «dans la capitale pour trouver du travail» Combien de victimes y aura-t-il ?

 

Grâce à la générosité de tous, sous forme de dons, parrainages et adhésions, subventions,

VSF a reçu pour 2010 une somme trois fois plus importante que les années précédentes, soit un total pour les actions en Haïti afin d’aider le village, ses environs et les sinistrés :

  45 300€

Que ceux qui n’ont pas renouveler leur adhésion pour 2010, le fassent dans l’urgence afin de pouvoir voter lors de l’AG que nous préparons. Dans le cas où vous ne souhaiteriez plus faire partie de notre équipe et participer à nos actions, je vous remercie de nous avoir aidés jusqu’à présent. Bien entendu vous serez tout de même invités à l’AG 2009-2010.

Le CA la prépare et nous vous en communiquerons la date très bientôt.

Amitiés à tous.

Marie Madeleine

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 08:36
Message que m'a envoyé Mica cette nuit  (en France)



"Je crois que la décentralisation est la seule solution. Regarde nous par exemple. Le seul bateau ne transporte que des passagers, on me dit qu'il y en a des milliers qui désespérés attendent au wharf en bas de Delmas de trouver une place à bord. Certains n'ont pas mangé depuis des jours ou si peu que rien. Ils arrivent dans leurs villes ou dans leurs patelins affamés. Aujourd'hui je suis allée jusqu'à Beaumont chercher Ermite et sa famille qui était partie en foule pour le mariage de son frère qui vit à Port-au-Prince et en passant par Jérémie, je n'ai vu que des magasins vides de marchandise, pas moyen de trouver un SAC DE RIZ acceptable, seulement un riz si inférieur qui cuit mal restait, en toute petite quantité, pas d'huile, pas de crackers, rien dans mon épicerie habituelle. Pourquoi, parce que tout doit venir de Port-au-Prince. Et que Port-au-Prince pour le moment n'a même pas un bon port. Disons que nous avions un échange commercial avec la Jamaïque qui est tout près de nous, un bateau pourrait arriver dans la rade de Jérémie, nous livrer ce dont nous avons besoin et repartir avec des produits que nous pourrions leur vendre. Mais évidemment il faudrait que quelqu'un comme Madame Gebara de Digicel soit aux commandes pour assurer le succès d'un tel échange. Et puis pourquoi avoir la République de Port-au-Prince et le reste du pays qualifié de Pays en Dehors et laissé pour compte. Peut-être que ce terrible séisme va changer les choses. Je crois qu'il y a des jeunes qui sont prêts à participer à cette nouvelle ère de changement. Reconstruire mais reconstruire autrement.

Je ne fais que penser, et ma tête éclate. je ne veux pas pleurer. Je vais m'enquérir d'Ernest.. Tu penses toujours à quelqu'un que j'avais oublié. Et de Prémis je n'ai plus de nouvelles. Mais les banques rouvrent leurs portes et son frère travaille avec Jean-Claude à la mairie. Je le verrai demain.
3 camions de 70 personnes chacun viennent d'arriver à Jérémie.


...................................................


Merci pour à tous ceux qui nous aide à ce rapatriement forcé et combien problèmatique 
 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 18:05
Tout fini par arriver





Il est parti !

De Fos et non de Marseille le 15 avril, mais l'aventure ne s'arrête pas là, car Mica, elle n'est plus en Haïti! Et Jean Claude Fignolé reste seul. Espérons que Mica a prévu des équipes et qu'Enfants du Monde ne tardera pas à payer le transporteur car ce n'est que lorsque la compagnie aura son chèque qu'elle expédiera les papiers de dédouanement, parti comme c'est parti! Arrivera-t-il? des pirates vont-ils l'arraisoner?


 Y aura-t-il une tempête?  Comme le disent les Haïtiens on verra si " Dieu vl'é"



A très bientôt
M Mad

Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 14:24

 DECOURAGEANT

On fait payer la grève aux associations! Un comble.  Fallait-il pour 5000€ de transport remplir ce container ou envoyer cette somme aux intéressés? Et les enchères vont s'arrêter à combien?

Voici le dernier message qu "Enfants du Monde" vient de recevoir.
 
".....................MARFRET DURANDE DV541S // REMONTEE AU HAVRE PAR NAVETTE FERROVIERE

Malheureusement, l’escale à Marseille du MRF DURANDE c’est très mal déroulée. Les portiqueurs, ayant placés les portiques devant les navires, ont réussi a fortement perturber les opérations.

 

Le navire n’a pas chargé de conteneurs et n’a pas terminé sa décharge.

 

Nous vous proposons de les acheminer sur FOS par camion pour chargement sur le CMA-CGM KOMODO ETA FOS 12/03, pour transbordement à VALENCE sur le CMA-CGM LICORNE ETA VLC 16/03. Cette solution  vous sera facturée  700€.

 

Vous avez également la possibilité de sortir les conteneurs par vos soins ou les laissés à quai à Marseille pour chargement sur le CMA-CM LICORNE DV545S du 19/03


Donc attendons le 19!
Merci Messieurs, vous voulez vraiment sauver l'activité du port de Marseille?

Et en attendant vous pouvez revisonnez le document sur les Abricots et Haïti

http://video.google.fr/videoplay?docid=-633057101906337363&hl=fr

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 09:11

Enfants du Monde Marseille nous offre  en partage avec une autre association , l'envoi d'un container pour Port au Prince en Haïti. Il devrait partir fin décembre, nous faisons l’impossible pour répondre aux demandes des habitants d'un petit village -les Abricots ; Le maire nous écrit ,"Ce dont nous avons le plus besoin maintenant ce sont les semences de mais ,de haricots de pois congo(pigeon bean en anglais ou pois d'angole aux Antilles),de patate, de bananes mais je doute que tu puisses les trouver en France On aurait besoin aussi d'outils agricoles: machettes, pioches, pelles ,bêches pour relancer la production agricole, , des produits pour la dératisation , pour la fumigation anti-moustique, du lait pour nourrissons ,des vitamines pour les vieillards, de matériel scolaire pour les enfants, sandales, des anti diarrhéiques et des anti malariques pour tous. "

 

 Centre de stockage et trie de l'ALMH


Mica, demande elle aussi du matériel scolaires, (nous avons 2500 élèves) du lait en bôite, vitamines,  des vêtements d'enfants ( d'été), des médicaments. et aussi ds machines à coudres à pédales pour les écoles des montagnes.  La famine sévit. Avec l'ALMH nous faisons l'impossible pour répondre à ces demandes mais nous avons besoin de vous  tous pour les aider et nous aider afin de remplir ce container.  . Si certains Martiniquais, Guadeloupéens peuvent nous renseigner concernant les "pois" et où les trouver, qu'ils nous le disent, afin d'en acheter.

Je dois m’absenter 2 semaines mais reste joignable au 0689325314

Vous pouvez aussi  à partir de jeudi joindre Madame Barraud , responsable de l'entrepôt au 0491360289 ou 0611053960

Merci de faire passer  cet appel auprès de tous ceux que vous connaissez, tous medias confondus. J’ai envoyé un message à radio galère et France bleue Provence. On verra !

Marie Madeleine Girodias

 

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Contacts