Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 12:04

 

 

1-les-abricotsparadis-des-i.gif 

.

 

Nos actions en France : nous sommes au service de toutes les associations qui ont besoin de remplir des containers en partance pour les pays en voie de développement, récupérant ainsi tout matériel, matériel médical, vêtements, vaisselles, jouets etc. le tout trié et conditionné dans le local de VSF, sur Aubagne, (garage) avant d'être acheminé dans un entrepôt de l'association ALMH au port autonome de Marseille, d'où se remplissent  les containers.

Nous sommes une association composée de bénévoles. Vêtements-sans-frontière a été créé en 1994 (journal officiel du 22 décembre) elle est régie par la loi 1901. Nos actions se situent essentiellement au niveau du petit village des Abricots et de ses environs, en Haïti.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 17:52

  L'artisanat

 

tient une place importante dans le village puisque plus de 400 familles essaient d'en vivre.

 

 

Ceux qui après le certificat d’étude n’ont pas la possibilité de faire des études secondaires peuvent se faire embaucher dans les ateliers. Couture et broderies ou bois et céramique.

Reste le problème des débouchés pour la vente. VSF pour sa part en vend toute l’année soit au siège de l’association ou sur invitation de particuliers. Dernièrement une Costelloise (habitante du Côteau à côté de Roanne dans la Loire ) sensibilisée à ce problème, a fait la promotion auprès de ses amis et clientes concernant les nappes et coussins. Pour l’instant elle est arrivée à vendre 7 nappes et coussins. Merci pour l’aide qu’elle apporte aux artisans qui vivent ainsi de leur travaille. 

 

 

Comme je retournerai à Roanne vers la mi juin j’emporterai cette fois-ci non seulement des nappes mais des crèches, mobiles et petites tortues.           

 

 

 

 Suite à venir.

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 14:43

Pris sur le Net:
Le Moringa est un gran arbre pouvant mesurer jusqu’à 12 m. Il a une croissance rapide et résiste très bien à la sécheresse
L’une de ses propriétés,  est la potabilisation de l’eau. Ces graines écrasées  purifient l’eau boueuse. Une pratique utilisée depuis longtemps le long du fleuve Nil, précise encore la même source. (voir site)

 

Le Moringa (nom scientifique: Moringa oleifera) Ses graines, qui sont mangées cuites ,  ses feuilles,  sont consommées comme légume , ainsi que ses fleurs après les avoir lavées  et séchées complètement
Il pousse rapidement et facilement sous des climats très différents. Il garde ses feuilles toute l’année.

 

 

 

Des analyses ont montré que les feuilles de Moringa sont plus riches en vitamines, minéraux et protéines que la plupart des légumes. Elles constituent un aliment complet puisqu’elles contiennent deux fois plus de lipides que le lait, trois fois plus de potassium que la banane, quatre fois plus de vitamine A que la carotte et sept fois plus de vitamine C qu’une orange. Les feuilles de Moringa sont actuellement utilisées dans beaucoup de programmes contre la malnutrition et ses maladies associées
De ses graines, on peut extraire une huile alimentaire
Cette essence contient de nombreux éléments nutritifs comme le calcium, le fer, la vitamine A, et la vitamine C.

 

D’autres applications du Moringa ne sont pas à négliger: fourrage pour le bétail, engrais pour  l’agriculture, pâte à papier, traitement des eaux, bois de chauffe, ombrage, etc. Le bois du Moringa est trop tendre pour être utilisé pour la construction, on peut néanmoins en faire des clôtures, des treillis ou des poteaux qui ne sont pas destinés à supporter trop de poids.

 

 

 On peut également cuire les jeunes fleurs et les feuilles tendres de l’arbre. Mais il faut d’abord s’assurer de . Mais le meilleur, c'est que cet arbre utile pousse rapidement et facilement sous des climats très différents.

Bouture et culture du moringa

Il se  bouture facilement (prendre delui qui a le plus de cosses) à partir des branches au début de la saison des pluies  Evitez de planter les boutures quand il fait très chaud ou très froid.

 On peut aussi planter le Moringa à partir de ses graines mais elles  risquent d’être facilement piétinées.
A noter que et les abeilles les apprécient.

Le Moringa a besoin de beaucoup d'eau mais n'aime pas être détrempé. Donc, le meilleur endroit pour le planter se trouve près d'un point d'eau avec un terrain drainé , pas trop sec, peu profond et surtout pas argileux. .
Il vaut toujours mieux prendre des boutures sur plusieurs arbres différents plutôt que sur un seul. Ainsi, si une maladie ou des insectes indésirables font leur apparition, certains de vos arbres auront une meilleure chance de survivre. Trouvez une branche mature, bien droite et dont le bois est dur. Coupez environ un mètre à partir de l'extrémité, juste au-dessous d'un nœud. Coupez les feuilles et les bouts plus tendres de la branche, en coupant juste au-dessus d'un noeud. Vous avez maintenant une bouture entre les mains.

Attention  les branches de Moringa se cassent facilement.

Creusez un trou de 50 centimètres de large, 50 centimètres de long, et 50 centimètres de profondeur. Mettez une couche de fumier en décomposition dans le fond. Formez un monticule de sable d'environ 15 cms de haut au centre du trou, et faites un trou dans le monticule pour tenir la bouture. Le fait d'entourer la bouture de sable l'empêchera de pourrir et l'aidera à avoir des racines plus vite.

Plantez la bouture bien droite dans le monticule de sable. Tapotez le sable solidement pour qu'il reste bien en place tout autour. Remplissez le trou avec la terre que vous avez enlevée et tassez bien le tout. Environ 50 centimètres de la bouture doivent se trouver sous terre. Arrosez régulièrement. Bientôt la bouture se mettra à bourgeonner. Ce qui veut dire qu'elle a pris racines. Arrosez votre nouvel arbre régulièrement jusqu'à ce qu'il s'enracine bien, et empêchez les chèvres et les vaches de le brouter.

Faites en sorte que le Moringa fasse partie de votre régime alimentaire. Il contient de nombreux éléments nutritifs comme le calcium, le fer, la vitamine A, et la vitamine C.

Remarque

Les noms courants pour le Moringa oleifera incluent : arbre à raifort, ben oil, benzolive, benzolivier, ben oleifère, bambou bananier, graines benne (Haïti). vous pouvez avoir beaucoup de renseignements sur le net  en tapant -malinga-

dont ce site www.moringatrees.org -

Partager cet article
Repost0
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 13:26

 

 

 

 

 Toujours avec l'aide du CG des Bouches du Rhône nous avons commencé un programme de fours et marmites solaires afin de lutter contre la désertification. Rien à voir avec le premier four ! .........Qui malgré tout a permis au père de Mica d'avoir de l'eau chaude au grand étonnement de tous!



Haïti n'a plus que 1.8% de ses forêts

 

En formant les gens à une cuisson à la vapeur et non à l’huile,on ne peut  qu’améliorer la santé des intéressés.

 


 

Le four  en kit offert par un donateur Espagnol a déjà fait ses preuves. Riz,poissons,  viande tout peut être cuit avec ce modèle. De plus cuire à la vapeur plutôt qu’à l’huile ne peut qu’améliorer l’état de santé des gens.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 09:23


 

L'atelier de couture qui s'est terminé par la pose d'un  panneau solaire a aussi une grande citerne d'eau qui se remplit grâce aux pluies tropicales. Si tous les habitants avaient les moyens financiers pour faire la même chose, il n'y aurait plus ces longues périodes de sécheresse.

 

 Cet atelier  était destiné à l’embauche. Il n'a pas eu les retombées espérées du fait de la crise que vit Haïti depuis plusieurs années. A savoir que les denrées de première nécessité ont tellement augmenté que plus personne n'a les moyens de s'offrir des vêtements.



L'atelier fonctionne donc au ralenti avec une seule personne, la responsable Mme Hernite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 23:02

 

 

Grâce à l'aide du Conseil Général des Bouches du Rhône, 80 ruches furent fabriquées en Haïti. Avec ce financement  VSF a pu  tout prendre  en charge rétribuant un formateur haïtien, M Jean Marie Pamphile.

 

 

Depuis le nombre de ruches a augmenté de façon considérable. Chaque apiculteur doit suivre toutes les formations dispensées par M Pamphile, ensuite il peut prétendre à avoir quelques ruches. Il en deviendra propriétaire qu’après avoir donné à l’école l’équivalent de deux gallons de miel.

 

 

 C’est une sorte de remboursement.

VSF ne fait pas dans l’assistanat mais dans le développement.

 M Pamphile est un homme précieux, qui habite  le village de "Gomiers "distant de 34 km des ABRICOTS (ce qui a nécessité l'achat d'une moto d'occasion) il forme les personnes désirant s'occuper d'abeilles. C'est aussi le formateur pour les  autres projets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 10:59

Alors que les semences étaient régulièrement détruites par une invasion de rats,VSF a fait faire en Haiti, par une école  de                            

chaudronnerie, des silos à grains.

Ce projet fut pris en charge par le Conseil Général des Bouches du Rhône. Les semences ainsi protégé permettent aux paysans de pouvoir replanter sans s’endetter auprès de revendeurs qui en profitaient pour vendre à prix exorbitants les graines.
Il s’agissait de protegé les semences  de maïs et d’ arachide

L'arachide (nom pistaches en Haïti) et les haricots rouges sont riches en protéïnes

Le maïs qui " tient au corps"  remplace le riz qui reste trop cher. 

La viande est elle aussi trop onéreuse pour les villageois ainsi que le poisson et les œufs. Quant au lait, une vache, qui ne trouve à manger que des feuilles de bananier, ne donne qu’un litre de lait par jour. Celui-ci à un goût spécial du fait de l’alimentation de cette dernière.

 D’où l’obligation à ce que toutes les femmes allaitent  leurs enfants n’ayant pas d’autre choix.  

Partager cet article
Repost0
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 13:31

Nos actions  

   v  Développement à long terme
Achat de 3 silos à grains, fabrqués sur place
Construction du plus grand rucher d'Haïti
Construction d'un atelier de couture avec panneaux solaires
Programme de fours solaires
Programme de séchoirs pour fruits et légumes 

 v Parrainages scolaires

 vSoins de santé primaire

vEnseignement et formations 

  vAide financière aux écoles
 v Reboisement
 v Achat d'artisanat 
 
vConstruction de 2 écoles  

  •  

Partager cet article
Repost0
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 13:14

 

 

 

 

. Mica                                                                     Patrick

 

                              Fondateurs des écoles

En  réponse à une  demande d’aide de   la Directrice   de l'école Paradis des Indiens, Madame de Verteuil alors que je travaillais en Haïti pour  une gros ONG.

 

 

 

Elle cherchait une bénévole pour  l'aider dans son travail. Ayant, il y a plus de trente ans, commencé par construire une école . Il y avait alors  trente élèves. Depuis sont venues s’ajouter 10 écoles dans les "mornes" ou collines afin de scolariser les enfants  qui habitent trop loin. Il y a  plus de 2400 enfants.

 

 

 

 Et maintenant un projet de 100 écoles dans tout le département.

 

 

 

Voilà pourquoi j'ai décidé de choisir d'aider ce couple dans  ce village. Depuis VSF a vu le jour, afin que l'aide soit plus importante

Partager cet article
Repost0
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 12:51

 

 Vêtements-sans-Frontière

logo-4cm.jpg 5 Résidence Anjou
   13400 Aubagne

 

Tél: 0442037283

       0689325314



blog:   vetements-sans-frontiere.over-bog.org

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Contacts